CAFISOL


Le cafisol en chair et en os

Faire émerger des projets avec des gens qui ne se connaissent pas mais qui habitent la même ville, voire le même quartier : c’était l’idée de base de l’association « les hommes fourmillent ». Naturellement, le café s’est imposé comme le lieu le plus évident pour incarner cette idée.

Cela a donné le CAFISOL, 63 rue St Jean.

Il a ouvert ses portes le 18 mai 2009. Depuis 5 ans, les initiatives fourmillent… guinguette de rue, tournoi de tarot, d’échecs, performance d’artistes, confection de tartes en tout genre pour le déjeuner du vendredi…

Un café associatif et solidaire qui accorde le « vivre ensemble » avec le « faire ensemble ».

 

 

Posté par CAFISOL à 19:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 mars 2014

l'homme dans la ville - L'Atelier (libre en fête 2014)

l_homme_dans_la_ville_l_atelier_flyer

 

 

Dans le cadre de libre en fête, une journée d'échange autour de la découverte du copyleft (licence art libre) et d'open street map mais aussi d'un atelier de pratique artiste avec Hadrien Frémont et sa cybernétique cartographie baptisée l'homme dans la ville.
14h00 - 15h30
regars croisé sur le copyleft avec I. Vodjdani (projet solitons) et Hélène Pestre (projet un tour de main)
libre aprticipation
15h30 - 17h30 atelier de pratique artistique en compagnie d'Hadrien Frémont - réalisation de panneaux cartographiques et cybernétiques avec pour toile de fond la ville de L'Aigle
entrée 4 €
17h00 - 18h30 A la découverte d'Open street Map en compagnie de G. Musquet

I. Vodjdani: "L'intérêt des licences libres pour le développement des logiciels ou des projets encyclopédiques telles que wikipedia est désormais bien établi. Mais qu'en est-il pour les œuvres d'art? L'Odyssée du copyleft menée avec les Solitons (petites sculptures disséminées) pendant une expédition océanographique en 2008, a fourni le cadre d'un laboratoire sorcial permettant d'observer en accéléré les processus de création mobilisés autour d'une œuvre et ses multiples dérivations.

http://www.solitons.org/doku.php

 

H. Pestre: L’évènement « Un Tour de Mains », c’est une exposition d’art. Son thème ? Libre. Le point commun des œuvres présentées ? Une sculpture sous licence Art Libre mise en réseau par le biais d’Internet. Le résultat? Une richesse d'œuvres de domaines très variés! Après avoir répondu ou organisé, un appel à projet artistique mettant à disposition une sculpture sous licence Art Libre, Hélène Pestre vous propose de retracer ensemble l’aventure de ces étudiants, artistes et amateurs venus partager leurs richesses et le pourquoi de leur engagement.

http://untourdemains.wordpress.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_libre

H. Frémont: Hadrien Frémont, né à Paris en 1989, est actuellement étudiant en Master d’Arts Plastiques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sa pratique artistique se construit autour du collage en utilisant les prises de vues satellites disponibles sur Google Maps. Prises de vues principalement parisiennes, représentant son espace vécu. Cet élément plat et horizontal se trouve relevé pour créer une nouvelle et étrange topographie urbaine. Dans ce nouvel espace évolue un personnage humain à la fois artiste, dans une figure Baudelairienne, et anonyme, illustrant la citation de Michel de Certeau : « l’homme ordinaire. Héros commun. Personnage disséminé. Marcheur innombrable. »

Gael Musquet: président d'openstreetmap France
http://www.data-publica.com/content/2012/09/interview-de-gael-musquet-president-dopenstreetmap-france/

Posté par CAFISOL à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2014

L'Homme dans la ville - cybernétique cartographie d'Hadrien Frémont (plasticien)

exposition_hadrien

Exposition proposée dans le cadre de l'édition 2014 de Libre en fête

du 22 mars 2014 17h00 au 24 mai 2014 17h00

Hadrien Frémont, né à Paris en 1989, est actuellement étudiant en Master d’Arts Plastiques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sa pratique artistique se construit autour du collage en utilisant les prises de vues satellites disponibles sur Google Maps. Prises de vues principalement parisiennes, représentant son espace vécu. Cet élément plat et horizontal se trouve relevé pour créer une nouvelle et étrange topographie urbaine. Dans ce nouvel espace évolue un personnage humain à la fois artiste, dans une figure Baudelairienne, et anonyme, illustrant la citation de Michel de Certeau : « l’homme ordinaire. Héros commun. Personnage disséminé. Marcheur innombrable. »

Posté par CAFISOL à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »