30 septembre 2009

PRENDRE LA PAROLE

Au moment d'écrire ce billet je me sens toute petite. Je dois parler. Les autres me font un peu peur. Et je ne sais plus tout d'un coup de quoi je voulais les entretenir. Peut-être de ce monsieur qui a risqué sa vie et l'a perdue pour tourner un film pour dire le Monde. Comme si le sacrifice était nécessaire pour dire la violence du Monde. Comme si cela valait encore et toujours la vie de quelqu'un. Le sacrifice d'une vie est toujours un sacrifice de trop. La vie ne vaut la mort de personne. Cela me rend triste. Mais surtout cela me... [Lire la suite]
Posté par Catherine Aumont à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2009

POUR QUOI FAIRE ?

Hier, un fréquentateur du Cafisol m'a fait remarquer un article dans  Les Inrockuptibles : Mauvais sang. Il était question du don de sang et il était précisé qu'un homme ayant eu une relation sexuelle avec un autre homme ne pouvait donner son sang et ça nous a fait tout drôle. Nous nous sommes dit que partant de ce principe toute personne ayant eu une relation sexuelle non protégée ne pouvait donner son sang, toute personne ayant voyagé dans un pays où l'épidémie est importante ne pouvait donner son sang, etc, etc... A ce rythme... [Lire la suite]
Posté par Catherine Aumont à 10:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 août 2009

RIEN DE NOUVEAU

Le monde va vite, trop vite. On aimerait tant laisser un peu de place à la lenteur. Cependant que dans ce monde moins vite ne serait pas de trop, il est un autre monde. Un monde dont on se dit: plus vite ne serait pas si mal. C'est le monde qui a pour charge d'être en charge de nous. Nous ne comprenons pas qu'alors qu'on trouve de l'énergie et des moyens pour des activités lucratives immédiatement on ne trouve pas la même énergie et les mêmes moyens pour aider ceux qui sont dans le besoin à être suffisemment autonomes pour pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Catherine Aumont à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2009

L'ANE INNOCENT

J'ai le souvenir d'un fait divers qui avait marqué mon esprit d'enfant. Des jeunes avaient pris un âne et l'avait attaché à une voiture. Puis ils avaient fait courir l'animal jusqu'à épuisement derrière le véhicule. Je me souviens qu'à l'époque j'avais formulé une condamnation. Mais aujourd'hui elle m'apparaît bizarrement comme ayant été, à ce moment là, uniquement de principe : il ne faut pas être cruel avec les animaux, ce n'est pas bien. Ce n'est qu'aujourd'hui que je ressens les émotions attenantes :grande colère, tristesse,... [Lire la suite]
Posté par Catherine Aumont à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2009

DE LA FACULTÉ DE S'IDENTIFIER, DES VIES ANTÈRIEURES ET DE L'IMAGINATION

Alain Nadeau interviewé pour son "nouveau" livre qui se passe au Tibet.L'écrivain dit qu'il tisse dans son livre les fils du rêve et de la réalité. Les rêves en question (souvenirs de ses écrits passés) sont désignés par les moines que côtoie le héros comme des traces de vies antérieures voilà ti pas que mon écrivain, répondant au journaliste, dit qu'il a une telle faculté à vivre la vie de personnages du passé qu'il se "demande" s'il n'a pas vécu ces vies. Et tout ça le plus sérieusement du monde. Comme quelque... [Lire la suite]
Posté par Catherine Aumont à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2009

Le haricot vert vu par le fayot

Vue dans Elle : Une manequine qui posait pour un maillot de bain. La demoiselle, étrange créature, m'a fait une impression désagréable. Ce n'est pas tant qu'elle était trop mince. C'est qu'elle était informe. En fait ses épaules, sa tailles, ses hanches et ses jambes étaient d'une unique largeur.Le monde du luxe et de la mode nous impose la dictature du I, de la ligne, de la tige. Ils vont finir par leur couper les bras pour que rien ne dépasse.Ce sont de grands esthètes, comme Hitler. Et, comme Hitler, leur esthétisme est... [Lire la suite]
Posté par Catherine Aumont à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]